Vignette Actu Artero

SUCRES ET MALADIE D’ALZHEIMER : LES LIAISONS DANGEREUSES

ou comment la consommation de sucre favorise la Maladie d'Alzheimer!

Depuis plusieurs années, la nutrition est reconnue comme un facteur important dans le bon vieillissement du cerveau, mais l’impact négatif des sucres sur les fonctions cognitives a longtemps été ignoré. L’équipe Inserm de Sylvaine Artero, qui intègrera l'IGF en 2021, vient de démontrer qu’une consommation élevée des sucres est un facteur de risque de la survenue de maladie d’Alzheimer chez les personnes qui présentent des prédispositions génétiques (porteuses de l’allèle ε4 du gène APOE).

Dans cette étude, 2 800 personnes âgés de plus de 65 ans ont été suivis sur une période de 12 ans, afin d’évaluer les facteurs susceptibles d’augmenter les risques de démence. Au total, 350 cas de démences liés aux habitudes alimentaires et plus particulièrement à l’apport en charge glycémique (capacité de l’aliment à élever la glycémie) ont été étudiés.
Les travaux de Sylvaine Artero ont permis de montrer que les sujets les plus à risque de maladie d’Alzheimer étaient ceux présentant une charge glycémique élevée apportée par les collations sucrées (goûter). Ce risque a été évalué indépendamment de plusieurs facteurs potentiels de confusion tels que la présence de diabète, l’apport énergétique quotidien, l’activité physique, la présence de comorbidités ou encore le fait de suivre un régime alimentaire sain. Ces résultats pourraient être expliqués par les pics d’insuline répétés, dus à la charge glycémique, qui induisent à terme une insulino-résistance (périphérique et cérébrale) notamment via le stress oxydatif et l’inflammation, ce qui favoriserait le développement des démences, des phénomènes auxquels les porteurs de l’allèle E4 sont plus sensibles.

Ces résultats publiés dans Alzheimer’s and Dementia, ouvrent la voie à une meilleure compréhension des liens entre facteurs de risques environnementaux et génétiques et pourraient permettre d’améliorer les stratégies de prévention des démences. Ces résultats originaux issus d’étude épidémiologique vont maintenant être approfondis par des études expérimentales à l’IGF.

..............

For several years, nutrition has been recognized as an important factor in brain ageing, but the negative impact of sugars on cognitive functions has long been ignored. Sylvaine Artero's Inserm team has just demonstrated that a high intake of sugars is a risk factor for the onset of Alzheimer's disease in people with genetic predispositions (carriers of the ε4 allele of the APOE gene).
In this study, 2,800 elderly persons over 65 years were followed over a period of 12 years, in order to evaluate the factors likely to increase the risk of dementia. A total of 350 cases of dementia related to eating habits and more particularly to the glycemic load (the ability of food to raise blood sugar levels) were studied. Sylvaine Artero's work showed that the subjects most at risk of Alzheimer's disease were those with a high glycemic load provided by afternoon- snacks. This risk independent of several potential confounding factors such as diabetes, daily energy intake, physical activity, the presence of co-morbidities or a healthy diet. These results could be explained by repeated insulin peaks due to the glycemic load, which induce insulin resistance (peripheral and cerebral) notably via oxidative stress and inflammation, which would favour the development of dementia, phenomena to which E4 allele carriers are more sensitive.

These results, published in Alzheimer's and Dementia, pave the way for a better understanding of the links between environmental and genetic risk factors and could lead to improved dementia prevention strategies. These original results from epidemiological studies will now be further developed through experimental studies at the IGF.

 

figure ALzdem 

 

Publication : Gentreau M, Chuy V, Féart C, Samieri C, Ritchie K, Raymond M, Berticat C, Artero S*. Refined carbohydrate-rich diet is associated with long-term risk of dementia and Alzheimer’s disease in apolipoprotein E 𝜀4 allele carriers. Alzheimer’s Dement. 2020;1–11.
*correspondance Sylvaine Artero.

Lien publication / Publication link

Lien communiqué de presse Inserm / Press release link

 

Events